Quatre toiles de Louis-Léopold Boilly

Cette œuvre de Louis-Léopold Boilly fait partie, avec quatre autres toiles des collections du musée Sandelin, d’une série de onze tableaux commandés, entre 1789 entre 1792, par le Comte Antoine Calvet de Lapalun à l’artiste sur le thème de l’Amour et de ses péripéties.

La visite reçue date de 1789. Au sein d’une composition claire et ordonnée, une jeune femme reçoit un billet de la main d’un jeune garçon représenté dans l’encoignure de la porte. La scène se déroule à la dérobée et à l’insu d’un officier, placé dans la pénombre et dont la présence est signalée par les vêtements qu’il a déposés sur le fauteuil au premier plan. A l’image des autres toiles de la série, ce tableau se caractérise par sa composition à peu de personnages, mise en valeur par un savant effet de clair-obscur venant théâtraliser la scène.