Exposition « Animaux » (à partir du 05/11/2019)

Exposition « Animaux » (à partir du 05/11/2019)

Expositions hors-les-murs « Animaux »

Du 5 au 30 novembre 2019 à Roquetoire (Bibliothèque)

Du 6 décembre au 5 janvier 2020 à St Martin d’Hardinghem (Salle de la mairie)

Janvier à Longuenesse (Nouvelle médiathèque)    

 
                                                                          

Un dispositif visant l’accès de tous à la culture

Dans le cadre de la politique des musées de la ville de Saint-Omer pour développer l’accès au patrimoine et l’éducation artistique, des expositions hors-les-murs sont organisées dans les villes de la CAPSO depuis 2016. Se tenant dans des mairies, des bibliothèques ou des écoles, elles permettent de révéler des collections inédites ou rarement visibles et de s’intéresser à divers aspects d’histoire, d’histoire de l’art, d’ethnologie, etc. Entre 2019 et 2020, une exposition consacrée aux animaux est programmée en partenariat avec la CAPSO. Elle sera présentée en itinérance dans différentes communes du territoire.

Le propos de l’exposition

Les animaux sont un des sujets de représentation les plus anciens dans l’histoire des pratiques artistiques humaines. Cela s’explique par leur place fondamentale dans l’organisation des sociétés, comme compagnons, source de nourriture et de matière première, voire d’intermédiaires avec les dieux ou même de divinités. Cette exposition se propose de retracer à la fois la diversité et la richesse de la représentation animale, sous ses aspects formels (matériaux, techniques, etc.) et ethnologiques.
Un sujet si vaste ne pourra être traité qu’à travers le biais de quelques questions que posent particulièrement les collections municipales. Le fil conducteur de cette enquête sera le sens de la représentation de l’animal. En effet, la manière dont il est dessiné nous en dit beaucoup sur le statut que lui accorde la société humaine créatrice de l’œuvre. Loin d’un rapport purement matériel, l’être humain éprouve souvent une forme d’intelligence avec certaines espèces. D’autres, qui lui sont redoutables ou dont la beauté des formes lui semble remarquable sont dotées de pouvoirs surnaturels, tantôt bienfaisants, tantôt maléfiques. La légende ou la croyance viennent d’ailleurs souvent transformer ces animaux en être fabuleux, fait de l’association de plusieurs animaux ou fruits de la déformation de descriptions d’une faune vivant dans des contrées lointaines.
Ces animaux fantaisistes, pas toujours pris au sérieux par les sociétés les représentant, finissent parfois par devenir des symboles forts, souvent repris pour exprimer les vertus qui leurs sont attribuées. En fin de compte, la représentation de l’animal devient dans ces cas un moyen détourné de représenter l’âme humaine.

Les sections de l’exposition
> L’imitation de la nature
> L’animal domestique
> Un symbole fort et fédérateur
> L’exotisme des couleurs et des formes
> De l’exotisme à la légende